Ski Courchevel / Méribel 2023
00 jours
00 heures
00 minutes
00 secondes

Lors du conseil municipal du 7 juillet 2021, les élus ont voté à l’unanimité pour l’engagement de la commune dans une démarche de développement durable : « Méribel 2038 ». Un projet pour :

3 questions à Thierry Monin, Maire des Allues

Comment est né le projet Méribel 2038 ?

Une date symbolique se dessine à l’horizon : en 2038, Méribel aura 100 ans. Un anniversaire qui doit réunir tous les acteurs de la vallée autour d’objectifs ambitieux ! Or en ce début de mandat, alors que les stations de montagne ont été frappées par une crise sanitaire, sociale et économique d’une ampleur exceptionnelle, il s’agit de réfléchir collectivement à l’avenir de la Vallée des Allues et d’engager notre territoire dans une démarche de développement durable. Conscients que nous avons une responsabilité vis-à-vis des générations futures, les objectifs de la stratégie nationale bas carbone sont aussi très clairs : atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 et réduire l’empreinte carbone de la consommation des Français. Si les enjeux sont mondiaux, je suis persuadé que les politiques de développement durable mises en œuvre au niveau local sont essentielles pour atteindre les objectifs.

En quoi la mairie des Allues est-elle déjà engagée dans une démarche de développement durable ?

Depuis 2018, la Commune dispose d’une commission « Environnement » chargée de faire des propositions sur les orientations en matière de protection de la faune, de la flore, de la préservation des paysages, etc. Au-delà du travail déjà accompli par cette commission, les élus souhaitaient davantage structurer les actions en faveur du développement durable et accélérer la transition environnementale du territoire.

Nous avons donc missionné le bureau d’études Damoé en janvier 2021, pour réaliser un diagnostic environnemental à la fois interne à la mairie et auprès de nos partenaires proches (voir focus). Ce diagnostic est pour nous le socle de la démarche Méribel 2038 et aura permis de recenser 155 actions menées par la mairie et 303 actions par nos partenaires. Soit plus de 450 actions d’ores et déjà engagées en faveur de l’énergie, des déchets, de la préservation de nos espaces naturels, de l’attractivité touristique… Mais si ces premiers enseignements sont encourageants, les marges de progrès sont tout aussi importantes !

Concrètement, en quoi va consister cette démarche Méribel 2038 ?

C’est un projet de territoire en 2 phases : dans un premier temps, tous les élus, les agents municipaux et les partenaires directs de la mairie vont s’impliquer et se réunir à l’occasion d’ateliers participatifs pour élaborer un plan d’action collectif. Les enjeux : améliorer la performance énergétique du patrimoine bâti, développer de nouvelles solutions de mobilité en station, sensibiliser les enfants de la vallée à la citoyenneté, limiter la densification des constructions, favoriser l’alimentation locale… Une ingénieure rejoindra d’ailleurs les équipes de la mairie fin août avec en charge la gestion des équipements station et l’aménagement durable de la montagne.

Et dans un second temps, en janvier 2022, habitants, associations, écoles, socioprofessionnels, propriétaires, vacanciers seront associés à la démarche Méribel 2038 et pourront s’investir comme ils le souhaitent dans ce travail en concertation sur le territoire. Tout au long du projet, 5 principes méthodologiques seront appliqués : s’appuyer sur une gouvernance organisée ; favoriser la participation ; assurer la transversalité ; garantir une évaluation partagée ; s’adapter et s’améliorer en continu.

Le diagnostic environnemental de Damoé

Le bureau d’études Damoé (DAns une MOntagne Écologique) a réalisé le diagnostic d’engagement environnemental du territoire des Allues. « Le but était de connaitre précisément les actions et initiatives de développement durable mises en place par la commune et ses partenaires » précise Claire-Anne Bourgois, ingénieure environnement pour Damoé. Pour réaliser un diagnostic exhaustif, des ingénieurs du bureau d’études ont travaillé avec une grille d’analyse développée par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) et le ministère de la transition écologique. 24 thèmes liés au développement durable ont été étudiés : l’énergie, les infrastructures, l’apparence paysagère, les mobilités… Plus de 27 entretiens ont été menés avec des agents et élus de la mairie, ainsi que les partenaires externes. Forte de ce diagnostic, la commune travaille aujourd’hui à l’optimisation de la stratégie environnementale du territoire. La volonté est de mettre en place des actions qui font une différence concrète en faveur du développement durable tout en accompagnant l’évolution de la société.