Mairie des Allues

Histoire de la vallée

rétrospective des grandes dates

La vallée que nous connaissons aujourd'hui est le fruit de son histoire, qui est avant tout une rencontre entre des données naturelles et le travail millénaire des hommes.
Quelques rappels chronologiques :

Dès la Préhistoire (à l'âge du bronze, vers - 2000 avnt JC), la vallée était habitée. 

A la fin de l'Antiquité (vers 430 après JC - repère:  les Francs s'intallent dans le nord de la Gaule), la vallée fait partie des 5 vallées accordées au premier archevêque de Tarentaise.

A partir de cette date, les habitants de la vallée des Allues dépendront de l'autorité temporelle des prélats de Tarentaise et bénéficieront ainsi de leur protection.

Au XIIIème siècle (repères : croisades en Terre Sainte, défrichements dans les campagnes, la monnaie du roi est étendue à tout le royaume etc.), les habitants furent exemptés d'impôts par l'archevêque...de là vient peut-être le nom des Allues car les franchisés, à l'époque, se disaient "allodis". 

Plus tard...vers 1750 (en pleine période moderne au sens des historiens), le pouvoir temporel des archevêques est définitivement remplacé par  celui des rois de Piémont-Sardaigne, descendants directs des comtes de Savoie. A la même époque, découverte et
exploitation d'une mine de plomb argentifère dans la montagne du Saut...

En 1792 : la France déclare la guerre à l'Autriche, émeutes royalistes en Bretagne, Vendée et Dauphiné...Proclamation de la République...Le 27 novembre 1792, réunion de la Savoie à la France.

Avril 1860 (suite au traité de Turin du 24 mars 1860) : les habitants votent leur rattachement à la France. A la veille de la première guerre mondiale, la population ne compte plus que 724 habitants (contre 1450 en 1838).

En 1936, la population s'élève à 527 habitants. Vers 1925, une expédition britannique parcourt les Alpes à la recherche de sites propices à la pratique du ski. L'ensemble des " 3 Vallées" est ainsi découvert.

En 1938, l'Anschluss (annexion de l'Autriche à l'Allemagne) provoque la fuite de l'Autriche et de ses stations par les skieurs anglais. Cette année là peut être considérée comme la date de fondation de la station de Méribel. La SFVA (Société Foncière de la Vallée des Allues) est alors créée par le colonel Peter Lindsay et les premières constructions, dans un site vierge appelé Méribel, font leur apparition.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, la SFVA acquiert 500 ha de terrains et élabore le plan d'urbanisme de la future station avec les architectes Paul Jacques Grillo et Christian Durupt.

En 1946, le premier téléski (le Burgin) est mis en service.

De 1946 à 1954, 17 hôtels et une quarantaine de chalets sont construits ainsi que 4 remontées mécaniques.

En 1950 (repères : création du SMIG, guerre d'Indochine), la liaison est établie avec Courchevel grâce à la télécabine de la Saulire. 10 ans plus tard, la vallée est aussi reliée aux Menuires.

En 1972 (repères : entrée du Royaume Uni dans la CCE), concrétisation du projet de la station du Mottaret.

En 1990 : Création de la centième réserve naturelle de France : la réserve de Tuéda

En 1992 : Méribel est le site d'accueil des épreuves olympique de hockey sur glace et de ski alpin féminin.

Au 1er janvier 2012, la population légale en vigueur de la commune des Allues est de 1932 habitants (source INSEE)  et la capacité d'accueil touristique (exprimée en lits, marchands ou non) s'élève à :
37 000 lits.